L’ingestion de produits toxiques, produits ménagers, médicaments

Les risques d’intoxication accidentelle sont élevés chez le jeune enfant qui porte facilement ce qu’il trouve à la bouche et principalement entre l’âge de 1 an et 5 ans. Heureusement, la plupart des substances ingérées sont peu toxiques et entraînent simplement des troubles digestifs modérés (nausée, vomissement, diarrhées, maux de ventre).

Mais les produits d’entretiens ménagers – aux étiquettes explicites – sont eux extrêmement dangereux et peuvent provoquer des lésions internes irréversibles.

La prévention est donc indispensable !

Ne transvasez jamais un produit dans un autre contenant et rangez les substances toxiques et les médicaments hors de la portée des enfants.

 

 

LES PRODUITS MÉNAGERS

 

Les intoxications avec les produits caustiques et corrosifs – javel, déboucheurs de canalisation,  détartrants pour WC, nettoyants, produits à vitres, sel de lave-vaisselle et assouplissants pour textiles – sont les plus graves. Leur ingestion provoque des brûlures importantes de la bouche et du tube digestif, qui  peuvent être à l’origine de complications dramatiques, telle une destruction totale de l’œsophage, une infection sévère, voire le décès.

Les blocs de désodorisants pour WC peuvent eux, être responsables de troubles digestifs, neurologique et cardiaques sévères, de même que les détachants.

Enfin, les nettoyants pour sol, certains nettoyants pour vitres et les désinfectants chlorés sont moins dangereux. Ils ont principalement un effet irritant  pour la peau et le tube digestif. Leur absorption nécessite tout de même une prise en charge hospitalière.

 

Appelez immédiatement le SAMU en cas d’ingestion d’un produit ménager.

 

LES MÉDICAMENTS

 

Les intoxications médicamenteuses sont courantes (vitamine, aspirine, paracétamol, sirops pour la toux, collyres ophtalmiques, antidépresseurs etc) et peuvent provoquer des manifestations graves qui surviennent habituellement dans les heures qui suivent l’ingestion. Il s’agit le plus souvent de symptômes neurologiques (somnolence, agitation, confusion, coma), respiratoires (chute ou augmentation de la tension artérielle, insuffisance cardiaque…).

L’intoxication au paracétamol, à la différence des autres, se manifeste plusieurs heures après l’absorption et entraine un dysfonctionnement du fois et du rein maximal au 3e jour.

L’ingestion de certains antiseptiques (notamment l’eau oxygénée et les produits à base d’acide borique) peut également être gravissime, voire mortelle chez le nourrisson.

 

Appelez immédiatement le centre antipoison de votre région. Précisez le nom du produit, la dose ingérée et l’heure.

Contactez le SAMU en cas de signes anormaux.

Si le médecin vous le préconise, faites vomir l’enfant en le penchant en avant au dessus des toilettes et en appuyant le dos d’une cuillère au fond de sa gorge.

 

LES PRODUITS MOUSSANTS

 

Les lessives, liquides vaisselle, les gels douche, les savons, les bains moussants, les shampoing contiennent des détergents. Ils sont peu toxiques et ont un effet principalement irritant. Leur ingestion provoque parfois des troubles digestifs : maux de ventre, nausées, diarrhée, vomissements.

 

Rincez la bouche de l’enfant ou nettoyez-le à l’aide d’un gant humide s’il ne sait pas cracher.

Donnez-lui un aliment gras à manger, comme du pain beurré, pour éviter que le produit ne mousse.

 

Ne lui donnez pas à boire pendant 2 ou 3 heures : cela risque de former de la mousse, qui pourrait ensuite être inhalée dans les poumons. Ne le faite pas vomir.

Allez aux urgences si l’enfant à bu des quantités volumineuses de produit moussant ou s’il présente des quintes de toux.

 

[yasr_visitor_votes size= »small »]

[yasr_overall_rating size= »small »]

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.