Quelles consignes donner aux grands-parents avant de leur confier le bébé ?

La première fois que vous laissez votre bébé à des proches, un stress peut vous envahir. Cette peur disparaît si vous avez la certitude qu’ils s’occuperont bien du bébé. Pour augmenter les chances, passez vos consignes.

Apporter les accessoires nécessaires et expliquer le fonctionnement

S’occuper d’un bébé requiert un minimum d’accessoires. De la chaise pour s’alimenter au berceau pour ses siestes, ils peuplent le quotidien de l’enfant. Vous pouvez apporter vos propres matériels, mais cela peut être peu pratique dans la voiture et fatiguant à transporter.

Si vos parents sont amenés à garder régulièrement votre bébé, le mieux est qu’ils se procurent les essentiels. Pas besoin d’acheter du neuf, aidez-les à faire leurs emplettes sur Le Bon Coin. C’est suffisant pour quelques utilisations par mois.

Informer sur l’alimentation du bébé

L’alimentation d’un bébé évolue très vite. En quelques semaines, il peut passer d’une nourriture au biberon à une variété d’aliments plus ou moins solides. Expliquez aux grands-parents où se trouve l’enfant dans cette évolution.

Les goûts de l’enfant sont à prendre en compte s’il a dépassé le stade du biberon de lait. Pour faciliter la vie aux grands-parents, donnez au départ uniquement des aliments déjà testés et approuvés par le petit.

Rappeler les allergies et dangers potentiels

En tant que maman, vous connaissez parfaitement les allergies éventuelles de votre enfant. Notez-les et donnez la liste aux grands-parents. C’est plus sûr de faire ainsi que d’annoncer les informations oralement en espérant qu’ils ne feront pas d’oublis.

Toutes les allergies sont concernées : alimentaires, médicamenteuses… Car, si un imprévu comme de la température nécessite une visite à l’hôpital, il est important que vos parents fournissent les bonnes informations au docteur.

Outre les allergies, les bébés encourent des dizaines de dangers par jour. Cela est en grande partie dû à leur curiosité naturelle et à leur inconscience. Dans une cuisine, ils sont capables de saisir le premier couteau aperçu pour jouer avec la lame, et dans la salle de bain, ils peuvent essayer de prendre le gel douche et de le goûter…

Les grands-parents n’ont pas pris les mêmes mesures de prévention que vous dans votre maison. Mais, aidez-les à le faire. Des systèmes pour empêcher l’ouverture des portes de placards contenant des produits ménagers ou des médicaments, un tri pour ne rien laisser de coupant sur une petite table et autres précautions ne sont jamais de trop.

Préciser les heures de sieste

Pour un bébé ou un jeune enfant, les siestes ne sont pas un luxe facultatif, mais des étapes primordiales dans sa journée pour son développement. Mais, à moins qu’il ne soit âgé de quelques semaines, il ne faut pas forcément le laisser dormir quand il veut. Informez les grands-parents sur les habitudes liées à la sieste.

S’ils respectent les mêmes que vous, vous récupérez un enfant en forme qui ne se retrouve pas avec un rythme décalé.

Ces quatre points sont le socle de vos consignes qu’il faut adapter à vos besoins et à ceux de l’enfant. Même si vos parents vous ont élevé de fort belle manière, n’oubliez pas qu’ils n’ont pas gardé d’enfant depuis un moment. Les réflexes reviendront, mais cela peut prendre un peu de temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.